Voici notre 4e femme inspirante!

Christina Daigle – Technicienne forestière

Exercer un métier traditionnellement masculin permet à bien des femmes d’avoir un meilleur salaire. Et lorsqu’en plus elles démarrent leur propre entreprise, elles ont davantage le contrôle sur leurs horaires. Christina, notre femme inspirante de la semaine porte bien des chapeaux, dont un de sécurité!

Comment te décrirais-tu?

« Je suis une femme indépendante et qui n’aime pas la routine. Je dirais que le désir d’apprendre, l’autonomie et la polyvalence sont mes principales forces. J’aspire à développer des connaissances poussées au niveau de la forêt et des érablières… Qui sait, peut-être qu’un jour j’irai chercher mon diplôme pour être ingénieure forestière! »

Parle-nous du métier que tu exerces et pourquoi tu l’as choisi?

« Je suis technicienne forestière à mon compte. La plupart de mes occupations gravitent autour des érablières. Je fais affaire avec un ingénieur forestier indépendant qui fait appel à mes services: contours, prise de données, martelage, etc. Aussi, je prends mes propres contrats. Cet hiver par exemple, j’ai fait de l’aménagement acérico-forestier dans une érablière en voie de démarrage. Donc, j’abats des arbres en vue d’installer les tubulures. Je travaille aussi comme ouvrière acéricole à temps partiel. C’est ce que je faisais avant d’obtenir mon diplôme en aménagement de la forêt en juin 2021. »

« J’ai choisi ce métier, car j’aime être en contact avec la nature. J’aime analyser, comprendre et avoir un impact positif dans mon environnement. J’aime aussi la solitude et gérer mon ouvrage. De plus, j’ai choisi d’être à mon compte pour profiter des ouvertures qui s’offrent à moi et la flexibilité d’horaire. Comme je suis mère monoparentale, cela me permet de ne pas aller travailler à l’extérieur ou de faire des semaines de 50 heures. Donc, en étant indépendante, je gère mes heures de travail et je m’adapte au besoin. »

Quels sont tes essentiels P&F et pourquoi tu les recommanderais?

« J’ai plusieurs chemises en flanelle ainsi qu’une en polar. J’ai également une veste sans manche en sherpa et le pantalon multipoches. Je les adore! Les chemises en flanelle minces sont idéales l’été pour se protéger du soleil et des moustiques. Celles en polar, je les mets comme veste par-dessus un t-shirt ou un chandail en mérinos. Ma veste en sherpa sans manche, c’est un must pour un système multicouches lorsque l’on exerce un travail physique dehors l’hiver. Le pantalon multipoches est vraiment génial! Non seulement il s’adapte à mes courbes féminines (disons que j’ai des bonnes fesses haha!), mais en plus chaque poche a son utilité. Il est pratique, confortable et solide. »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.